Science-Fiction

Science-Fiction Ellyxia Castle Auteure missive spectres passés galaxie correspondances stellaires

Les Correspondances Stellaires - LES MISSIVES

Les Correspondances Stellaires tome 1 :

LES MISSIVES

Aux limites de la galaxie, dans un monde où l’espoir de vie ne tient qu’à un fil, une missive se perd pour illuminer un cœur froid, dénudé et découragé ; pour lui redonner espoir…

Un parfait mélange de science fiction et de romance qui vous transporterons dans les profondeurs de l’espace. Cette nouvelle série vous fera rêver. Le début d’un amour infini qui éclot d’un système solaire mourant. Les fresques d’un simple échange de lettres qui se transforme en quête spatiale dont les voyages interstellaires vous feront découvrir de nouveaux mondes, de nouvelles espèces et de nouvelles galaxies.

Version Papier disponible : 15.00$ + 5.00$ transport 

Version numérique disponible bientôt : 4.80$

Farmat : 110mm x 175mm (format poche européen) 150 pages

EXTRAIT - LES MISSIVES

LETTRE No1

Sur le flanc de la falaise, je regarde au loin cet océan qui s’étend à perte de vue et qui se fusionne avec l’horizon.  Le ciel bleu me rappelle le regard profond dans lequel je me suis noyé lors de ton départ.  C’est avec un cœur affligé de douleur que je suis ici sur le bord du précipice. Jamais je n’aurais dû te laisser partir.

Le regard bleuté et complice que tu as toujours eu sur moi a éveillé un sentiment qui m’était inconnu à ce jour.  Le vide que tu as laissé dans ma vie en quittant cette terre qui nous a vu grandir, j’en suis meurtri.  Je crois que je suis amoureux de toi.

À plusieurs reprises, j’ai essayé de t’en parler, d’en discuter.  Mais les mots restaient accrochés au fond de mon gosier.  Ce jeu de cache-cache verbal contribuait à me donner un air idiot plus souvent qu’autrement.

Ta proximité m’a toujours rassuré.  Maintenant que tu n’es plus ici, la solitude me pèse.  Les sensations qui se bousculent dans mes tripes urgent pour en sortir.  Ma lettre est ma confession.  Cette lettre est le cri de mon amour.

Dans l’immensité de la voûte céleste, je t’ai perdue mon amie, mon amour, ma Mie.  Mais pourtant, j’ai senti que tu m’attendais.  Un moment d’hésitation, tu avais arrêté ton pas.  Avant de disparaître dans l’arche des étoiles, tu t’étais retournée, tout sourire pour me regarder.  Bien entendu, je n’ai rien fait pour te retenir.  Je n’ai rien fait pour te garder à mes côtés.

Nous avons passé notre vie ensemble et pourtant, quand es-tu passée d’amie à amante dans mon cœur ?  Qu’attendais-tu de moi ce jour-là ?  Qu’adviendra-t-il de nous deux ?  Je reste sans réponse à ces questions.  Toutefois, je garde à l’esprit ce regard que tu as eu.  Tu as ressenti ce courant qui nous lie, cette chimie qui me manque tellement.  Je ferme les yeux et je te revois comme si c’était hier, tout sourire, l’étincelle dans les prunelles.

De par les astres qui se lèvent, une autre journée de chaleur accablante s’annonce.  Encore aujourd’hui, ce ciel dégagé ne nous épargnera pas.  L’étoile qui se meurt en déstabilise la nôtre.  Cette glèbe s’éteint à petit feu.  Lycopolis retourne à la poussière.  L’évacuation est commencée, notre espèce sera sauvée.

Mon cœur sera toujours à toi, ma bien-aimée.

Rücksteel

LETTRE No2

Pour vous, Rücksteel,

Votre sincère et profonde déclaration, je ne puis m’arrêter de la lire.  De mille et une façons, je l’admire ; je la sens et je m’en imprègne jusqu’à en jaunir les feuilles ; à effriter chaque coin des pages.

Que de chance cette dame a de vous avoir comme ami, comme amant et comme compagnon.  J’envie chacun des mots que vous avez étendus sur la blancheur de ces feuilles.  Mais, par inadvertance, votre missive ne s’est rendue qu’à moi.

Vos non-dits, envers elle, doivent sûrement émaner de tous les pores de votre peau.  Personne ne peut être aveugle à ce genre de passion et d’amour, mais par-dessus tout, vos verbes ne doivent pas rester sous silence.

De l’hiver éternel dans lequel je suis et d’où j’ai fui, vous avez réussi à me sortir de ma tanière où en dormance, je fus transportée par la vie qui m’a blessée.  L’espoir renaît de nouveau en moi.  Votre dépêche m’a rendu le sourire.

Maintenant, je sais que l’amour a toujours sa raison d’être.

Cette franche déclaration que vous faites me touche vivement.  De ma solitude, isolée de par les mondes, je me lasse depuis longtemps des ragots de cet ancien village dans lequel je vis.  Mais aujourd’hui, ici, en cette froide journée ensoleillée, vous avez réussi à réchauffer mon cœur refroidi et brisé par les squelettes de mon passé.

Avant tout, je vous écris pour m’excuser d’avoir osé.  Osé ouvrir cette lettre qui ne m’était point adressée.  Osé avoir lu et relu cette missive d’amour qui ne m’était point destinée.  Osé avoir frissonné à la chaleur qui émane de vos écrits.  Osé avoir espéré d’un amant aussi dévoué.  Osé rêver d’être l’énergie vitale dont vous avez besoin.  Osé être à vos côtés, étendue sur la blanche neige de l’étang.  Osé humer ces effluves masculins qui émanent de ce papier parchemin.  Osé fantasmer à être celle qui comble vos nuits désertées.

Si votre cœur chaud n’attendait qu’un pas vers l’avant, j’ose alors le faire en vous invitant.  Je serai votre lumière dans l’obscurité.  Que mes verbes remplissent votre cœur abandonné.

Votre nouvelle amie, qui n’est point l’amour de votre vie, mais qui a dévoré chacun de vos écrits…

Les Correspondances Stellaires tome 2 :

LES SPECTRES DU PASSÉ

Aux limites de la galaxie, dans un monde où l’espoir de vie ne tient qu’à une fibre, la missive perdue qui avait illuminée ce cœur froid, dénudé et découragé pour lui redonner espoir, éveille une curiosité qui transportera sa progéniture aux frontières de la galaxie. Une quête, la découverte de nouveaux mondes où personne n’ose aller…

Cette fois-ci, je vous ramène sur Lycopolis où la descendance de Rücksteel et Ruby vous feront découvrir des galaxies au-delà des frontières de notre univers. Une nouvelle réalité intemporel qui prend tout son sens. La mort de leurs soleils a engendré une nouvelle aventure spatiale, un édile amoureux et improbable débute d’un simple échange de lettres.  Cette série de science-fiction où tout commence avec une prémisse d’amour, deviendra une future quête d’exploration interstellaire…

Version Papier disponible : BIENTÔT

Version numérique disponible : BIENTÔT

Format: 110mm x 175mm (format poche européen) ??pages

Les Correspondances Stellaires - LES SPECTRES DU PASSÉ

Le commentaire de Martin: 
tome 1 : Les missives…
Correspondances stellaires. J’aime ta plume. On se demande où ça va nous mener dans les premières pages, mais la persistance est payante et on se laisse accrocher dans ce duel rhétorique. L’un après l’autre, les acteurs se lancent et se relancent en étalant leurs tripes sur papier. Légère et polie au départ, cette conversation se passionne (dans tous les sens du terme) et s’enflamme à chaque mouvement des missives. Tu nommes ton œuvre « Correspondances Stellaires », mais mon âme de marin n’a pu s’empêcher d’apercevoir une correspondance entre un capitaine de frégate avec sa belle sirène, l’un pris dans une guerre qui l’éloigne de sa patrie et l’autre qui subit les affres d’une guerre locale terrestre. Ton histoire est intemporelle. J’ai bien aimé. C’est certain que le côté préliminaire peut refroidir certains hommes, mais dans mon cas, j’adore les préliminaires. Le dénouement à saveur langoureux me charme. J’ai déjà correspondu comme tel avec Diane lorsqu’on avait des horaires de travail différés. Je peux croire qu’il y aura des romantiques masculins pour apprécier ces lettres.

Martin Côté

Auteur fantastique, Les compagnons de Sang d'Étoile

Le commentaire de Martine: 
tome 1 : Les missives
Ellyxia Castle nous offre un échange de lettres entre deux êtres qui vivent isolés l’un de l’autre. Rusksteel vit dans une civilisation dominée par les stryges (démons femelles ailés), Rusk mi-stryge, mi-chacal est un résultat d’une erreur de génétique, produite en laboratoire. Qui se retrouve à correspondre avec Ruby, une stryge qui est en exil dans un monde froid, un monde de glaces, son exil imposé devenu un poids lourd sur son cœur… Une superbe lecture, la plume d’Ellyxia Castle, est sublime. Le déroulement de cette intrigue en forme de correspondance est très intéressant. Elle a réussi à garder l’intérêt en conservant une certaine idylle qui permettra l’accouchement de recherche future… Pour lire la suite cliquez sur le lien plus bas :

Martine Levesque

Critique littéraire, Les mille et un livres LM

Tous les prix sont en dollars canadiens. Pour les préventes, vous serez les premiers à recevoir les livres dédicacés par la poste.