Érotique Ellyxia Castle auteure nouvelle histoire sensuel romantique nouvelliste recueil

Collection Jardins Secrets

Collection Jardins Secrets SENSUELLE
EXTRAIT - SENSUELLE

SEULE

Le vent siffle doucement dans les branches dénudées des arbres, de scintillants flocons blancs descendent du firmament : l’hiver est à nos portes !

Étendue sur la peau au coin du feu, admirant les flammes dévorer lentement l’immense bûche, une douce brise effleure mon cou… Un bref frisson vibre en mon corps, dévoilant lentement la rondeur de mes seins sous mon magnifique chemisier de soie blanche.

Je suis seule…

Le vent fait tournoyer la neige en rafales alors que la tempête se lève ! Les yeux fermés, je me laisse bercer par le doux sifflement de l’air se frayant un chemin jusqu’à ma peau de velours… Je sens une chaleur sur la froideur de mon chemisier, tes mains irradiantes effleurent mes bras, ton souffle chaud taquine mon cou… Je sens la passion monter en moi comme la braise rouge dans l’âtre; tu es arrivé !

Tous deux agenouillés sur la douce fourrure, ton torse puissant électrisant mon dos, je sens ta masculinité frôler le bas de mon dos et s’élever au rythme du vent…

Tes grandes mains remontent doucement vers mes épaules pour les découvrir, tes lèvres brûlantes et humides gentiment y déposent des baisers passionnés. À ton toucher, mon sang bouillonne dans mes veines, mes seins répondent avec ferveur, mes mamelons se durcissent, mon ventre frémit d’impatience, ma féminité se gonfle d’envie, mon cœur… mon cœur est à toi !

Une soif charnelle nous envahit… Tes mains avides cajolent subtilement mes seins gonflés de désir, ton nez hume le doux parfum de mes cheveux. La cadence de ton souffle s’accroît au rythme de tes caresses. Ton corps tremble d’envie, mes effluves allument tous tes sens… Tu me veux ardemment !

Mon impatience grandit… Mon corps enflammé contre le tien, une de tes mains me caressant le visage en effleurant ma joue et l’autre descendant sur mon ventre hurlant et pressé de t’y accueillir. Me serrant contre toi, tu murmures à mon oreille :

− Je te veux…

Une puissante pulsation résonne dans mon corps, ma peau frissonne de passion, alors que je te réponds :

− Prends-moi!

− Oh oui ! Comme je te désire!

Calmement, tu te lèves, tu recules et tu tournes autour de moi, frôlant mon dos de tes doigts et devinant mes formes voluptueuses sous mon chemisier… Tu prends délicatement ma main pour me guider vers tes yeux profonds qui s’ancrent dans les miens… Tu me fonds à toi.

Tu es torse nu, vêtu d’un simple pantalon noir, ton teint est cuivré et tes yeux scintillent à la flamme du foyer. Une de tes mains se glisse sous ma chevelure et l’autre sur ma hanche, pendant que mes mains caressent ton dos. Nous nous rapprochons et tes lèvres se posent sur les miennes, comme un premier baiser, engorge l’atmosphère de passion…

Ton nez curieux et aventureux amorce doucement sa descente en humant mon cou d’où émane un délicieux effluve épicé. Puis il poursuit langoureusement vers mes seins ; je sens la chaleur de ton souffle sur ma peau satinée à travers le fin tissu de mon chemisier… À genoux devant moi, ta langue chaude et humide s’enroule sur le bout de mon sein, tes lèvres sensuelles goûtent à ma peau frissonnante de passion, tes mains baladeuses caressent mes jolies rondeurs lentement dévêtues par tes cajoleries…

Mes mains dans tes cheveux, ton regard déroutant… Je relève ton menton pour y déposer un bref  baiser. C’est au tour de mon nez de devenir aventureux et de vouloir inhaler la fragrance qui est tienne. Mes bras s’enlacent ce corps viril… Mes mains soyeuses frôlent les côtés de ta poitrine, ta peau répond aux pulsations irradiantes par un frisson suave, mes lèvres pulpeuses te murmurent :

− Prends-moi!

Mon souffle embrasé détermine la direction que je dois prendre, ne te touchant pas mais laissant circuler l’électricité qui fait dresser ta pilosité. Je me glisse furtivement vers le bas, mes doigts électrisent tout sur leur passage et mes lèvres sensuelles allument tous tes sens !

Mes petits doigts se faufilent derrière ta ceinture, alors que ce contact te fait trépider. Ma bouche déguste et se nourrit de chaque frisson, appréciant l’impatience du moment.

Agenouillée devant toi, je détache puis baisse gentiment ton pantalon gonflé d’envie et de désir charnel.

Je te dépouille de ton slip, délicatement et langoureusement, ne faisant que t’aguicher et t’exciter mais sans te toucher. Je te caresse adroitement de la cheville à tes fesses. Ton impatience se transforme en douleur que je soulage brièvement en enfonçant ton membre déchaîné tout au fond de ma gorge pour un instant :

− Hum !

Le manège recommence, les émotions se bousculent et envie de me goûter est insupportable. Tu joues dans ma chevelure bouclée, tu caresses passionnément mon visage. Puis tu t’agenouilles à ton tour, ton sexe implorant appuyé sur mon ventre, doux supplice qu’est l’impatience!

Nous sommes étendus devant le feu, les flammes dansantes et crépitantes… Une douce musique à nos oreilles, tu me caresses délicatement, mon dos cambré découvrant mes rondeurs durcies de convoitise et de passion… Ta bouche gourmande et affamée de moi se délecte d’une douce vengeance bien méritée…

Le bout de ton nez câline ma peau satinée qui reflète la lueur des flammes du feu de foyer. Mes gémissements amplifient et ma respiration augmente au rythme de ta descente, alors que tu explores et humes toutes les parties de mon corps enflammé. Je te murmure entre deux soupirs :

− Je te désire tant.

Tes doigts suivent ton nez, palpant et aguichant mes points sensibles. Mon bas-ventre frémit sous la chaleur ardente de ta langue qui décide de s’y joindre et de s’y promener… Arrivé à mes lèvres gonflées et imprégnées de fluide passionnel, tu me fais vibrer en les effleurant mais, douce vengeance, l’agonie est brûlante mais délicieuse !

Me tortillant d’impatience, ma souffrance est insoutenable… Tu enfonces délicatement un doigt au cœur de cette douleur pour en extraire l’élixir du plaisir…

Ta langue sournoise l’accompagne, formant un duo de provocation, allégeant mon doux supplice…

Nos gestes et nos caresses éveillent l’animal dormant en nous, empressés et affamés depuis longtemps pour un festin charnel. Ton membre en suspens ne demande qu’à être dévoré sauvagement par mes lèvres humectées de l’essence pure de l’excitation mutuelle ; le jeu trop cruel est avide de passion…

Guidé par tes instincts primaux, tu me prends, déchaînée et frémissante… Tu me pénètres férocement, mon essence corporelle lubrifiant le passage de ta virilité. La chaleur ardente de mon sexe t’enveloppe, nos mains brûlantes s’entrelacent, nos corps embrasés s’entremêlent, le plaisir démesuré est une délivrance…

Nos pulsions sont intenses, notre rythme synchronisé, nos cœurs soûlés d’amour s’extériorisent, notre sueur couvre nos corps d’un éclat à la lueur du feu… Je te sens tel un geyser de désir charnel. Tu me regardes passionnément en répandant en moi ton élixir de vie…

Je te murmure gentiment :

− Je t’ai…

Dring ! Dring !

Je sursaute… C’est le téléphone ! J’ouvre les yeux, mon corps en sueur, essoufflé et excité : « Hum, ce n’était qu’un rêve, me dis-je, perplexe et un peu déçue. Mais comme c’était bon ! »

SENSUELLE : Tome 1

Dans une monde où le stress vous amène à l’insomnie et que les jongleries entre le travail et la vie personnelle vous emporte dans une jungle infernale, sensuelle et provocante, elle vous transporte sur les douces pentes du désir.

Une attention particulière à tous les sens et les gestes des amants, Ellyxia Castle chorégraphie des ballets charnels délicats mais troublants, des effluves musqués et des doux effleurements, d’incandescents regards et des touchés électrisants… Avec elle s’embrasent les personnages de ses nouvelles érotiques qui transformeront vos tracas quotidiens en nuits ardentes et passionnées… Le premier tome de la collection Jardins Secrets… Elle vous présente SENSUELLE …

Version Papier disponible : 17.95$ + 5.00$ transport 

Version numérique disponible CDN : 13.99$     EUR : 12.12€

Format: 140mmx190mm (format sacoche), 232 pages.

FANTASMES : Tome 2

Des plus belles légendes médiévales aux plus tordus de vos fantasmes, de la pupille d’un Roi à l’écuyer de service, des plus somptueux paysages féeriques aux torrides chevauchées amazoniennes et des plus profonds donjons aux plus magnifiques des dragons, une proposition indécente vous est suggérée.

Au-delà de toutes les frontières, à travers les époques et les dimensions, c’est avec panache que je vous séduirai… de l’envoûtement vampirique aux ébats interstellaires, avec moi, vos effroyables démons se métamorphoseront en délicieux princes charmants et vos chimères enflammées seront des jeux charnels endiablés…

Laissez-vous bercer par vos plus vicieuses pensées, croustillante et mordante, je vous téléporterai dans l’univers des songes. De l’érotisme fantastiquement aguicheur, un monde de sensualité sans limites dans lequel je vous ferai découvrir de nouvelles sensations, de nouvelles émotions et qui sera vous charmer tout en vous laissant sur votre appétit, Les Tabous du tome quatre suivront… Le troisième tome de la collection des recueils burlesques… Elle vous présente FANTASMES…

Version Papier disponible : 17.95$ + 5.00$ transport 

Version numérique disponible CDN : 13.99$     EUR : 12.12€

Format: 140mmx190mm (format sacoche), 228 pages.

 

Collection Jardins Secrets FANTASMES
EXTRAIT - FANTASMES

PLAISIR SOLITAIRE

Un silence apaisant enveloppe l’appartement. J’inspire profondément. J’apprécie ce moment de solitude. L’ambiance sereine des lieux fait toujours suite à une matinée de brouhaha et de course effrénée contre la montre avec les enfants. J’en profite chaque jour après les avoir déposés à la garderie et à l’école. Ma femme est partie au boulot, je suis donc seul. Je prends le temps de me refaire un café au percolateur. Les uniques bruits audibles sont le vrombissement sourd des électroménagers et ce breuvage chaud qui coule dans le silex. Je regarde le canapé qui me sert de lit de fortune sur lequel je dors chaque nuit. Depuis plusieurs années, je n’ai plus ma place dans la couche conjugale. Le pincement vif qui me barre le dos me rappelle qu’il y aura des décisions à prendre dans un avenir rapproché.

De ses hurlements incessants dès qu’elle ouvre les yeux le matin, à ses beuglements constants après les enfants et à ses désobligeantes insultes à mon égard… je n’en peux plus. Ce n’est pas un environnement sain pour mes garçons ni pour moi.

Je saisis l’anse de la tasse que j’avais laissée sur le comptoir un peu plus tôt. Je me verse un bon café frais et je me dirige à la salle de bain. Je tourne les robinets et ajuste l’eau à une certaine température. En peu de temps, une vapeur blanche remplit la minuscule pièce. Je m’appuie sur la vanité devant le miroir pour m’observer. Les cernes ravagent tranquillement mes yeux pers. Les années passent, je vieillis et mes traits en témoignent. Je soupire.

– Pourquoi endures-tu ce calvaire? me dis-je à voix haute.

Je lance un regard oblique à mon reflet… Je connais très bien la réponse! J’expire de nouveau en tournant les talons. C’est mon petit plaisir solitaire matinal.

Je me déleste de mes vêtements et me glisse sous la douche. Je sens la chaleur de chacune des gouttes qui dévale sur ma peau, je frissonne. Elles se faufilent entre chaque poil de mon épiderme et en dilatent les pores.

Cette température réconfortante, je la savoure. Je ferme les yeux pour en apprécier toute la délicatesse. La brume humide en suspension dessine lentement une physionomie féminine.

Elle n’a pas vraiment de visage, d’odeur ou de nom. Elle a juste une intention perverse, celle de me faire jouir. La silhouette élégante enveloppe mes épaules. Un soupçon de souffle effleure mon cou. Une généreuse poitrine s’appuie sur mes omoplates. Une accolade intime et chaleureuse… elle me réconforte. Je me sens aimé.

La peau satinée glisse sur mon dos. Lubrifiée par le flot d’ardentes gouttelettes, elle est sensuellement douce, délicate et, dans l’espace d’un instant, elle passe devant de moi. Une image voluptueuse danse pour moi. Le corps se moule à ma chair, caressant et irradiant de luxurieux désirs. Les lèvres pulpeuses fusionnent aux miennes. Je peux déguster. Je peux goûter. Je peux sentir… Un parfum me vient au nez. Une fragrance que je connais, elle ravive de bons souvenirs. Quelque peu déjantés, mais ils sont tellement agréables.

Les doigts longs et effilés se promènent dans ma chevelure grisonnante et humide. Une valse de saveurs stimule mes papilles gustatives. Les formes voluptueuses voguent au gré des muscles de mes bras qui resserrent l’enlacement. Les lèvres moites, la langue agile, elle entreprend une descente langoureuse. Sans omettre une parcelle de peau, la bouche déguste ce repas charnel avec appétence.

Elle est à genoux devant moi alors que mon membre s’engouffre tout au fond de sa gorge. L’étau comprime ma virilité. Ma verge pulse avec convoitise. L’air torride me monte au visage. Le va-et-vient devient plus rapide. Une légère succion m’attise davantage. Un mouvement de langue enroule l’extrémité. Un gémissement sourd sort de mon gosier, j’adore ça! La soyeuse chevelure glisse entre mes doigts, je m’en saisis avec hargne. J’en veux encore… mais le tempo ralentit. Un regard malicieux se pose sur moi.

Une vague corporelle la renverse. Penchée en avant, elle me présente son postérieur rebondi. Sur une peau satinée, mes mains effleurent l’épine dorsale jusqu’aux rosettes du haut de fesses. Se déhanchant sensuellement, la petite chatte rosée avale ma masculinité tout entière.

Le passage étroit et fiévreux est déjà lubrifié. Je l’agrippe et, par d’irradiantes impulsions, je me déchaîne… C’est avec vigueur que je tape tout au fond. Quelques cris de plaisir s’échappent de la jolie bouche. Je pousse de l’intérieur et je ressors à l’extérieur. De plus en plus intense, mon rythme cardiaque s’accélère. J’empoigne les impudiques courbes de mes mains. Mes muscles se contractent. Des spasmes incontrôlables envahissent mon corps. Ma main étreint l’étau et active le mouvement sur mon membre. Ma verge se gonfle. Ma jouissance explose telle l’éruption d’un volcan, j’en ai le visage déformé.

J’ouvre les yeux et je distingue un regard furibond à travers les motifs du rideau de douche… ma femme! Comment stopper net une branlette solitaire? Avec des beuglements outrés! Mon plaisir vient de disparaître en fumée…

Le commentaire de Martine:

Trois petits volumes super-intéressants, de très beaux textes qui manient sensualité, fantasme et sexualité dans un grand respect et une prose impeccable. Des nouvelles courtes, des rencontres brèves, chaudes et sensuelles. Des expériences diverses, un jeu de séduction et des découvertes sexuelles et/ou érotique. Ces nouvelles se déroulent au sein de couples hétérosexuels, avec deux partenaires ou en solitaire… Pour lire la suite cliquez sur le lien plus bas :

Martine Lévesque

Critique Littéraire, Les mille et un livres LM

Un ballet de mots et de prose. Un recueil de nouvelles qui se veut provocant et sensuel.

Des nouvelles courtes, emplies d’érotisme qui font mention de rencontres brèves, chaudes et explicites. Un jeu de séduction entre les protagonistes, que ce soit au cœur d’un couple hétérosexuel, entre deux femmes ou encore seule. Le tout est écrit sur un fond de narration qui diffère du genre habituel dans ce style de romans et qui crée une ambiance qui lui est distincte… Pour lire la suite cliquez sur le lien plus bas:

Sonia Alain

Critique Littéraire, La Métropole

Tous les prix sont en dollars canadiens. Pour les préventes, vous serez les premiers à recevoir les livres dédicacés par la poste.